Islande

Les Hautes Lumières

Juin 2015

Après avoir fait près de 4300 km à travers les terres d’Islande je rentre avec des étoiles plein les yeux.

L‘Islande, une terre aussi lumineuse que sombre, colorée et désaturée, sauvage mais familière, vertigineuse et immense, plus imprévisible que ce que j’avais pu imaginer.
De tous ces contrastes, ce qui m’a le plus touchée dans cet épopée fut la faune. Des animaux sauvages comme je n’en avais jamais vu.. Une telle liberté qui se dégage, et les observer dans leur milieu naturel… Quoi de plus émouvant?

J’ai bien entendu été transcendée aussi par les paysages, plus beaux que tout ce que j’ai pu voir.
Même l’imaginaire aurait du mal à concevoir une telle beauté..
Il n’y a pas de mots pour les qualifier.

La plus grande déception de ce voyage aura été d’être coincés par la neige et de devoir renoncer au trek tant attendu du Landmanalaugar. Ce sera pour une prochaine fois…

Ce retour à la terre « originelle », m’a permise de me recentrer sur moi-même. La beauté réelle, et sans artifices.  Mes limites physiques et mentales aussi. Le vent, le froid, la pluie, la tente, la nourriture, le non confort…
Des heures de discussion avec moi même, prendre le temps de prendre le temps tout simplement…